Gratin franc-comtois, ou la tartiflette 2.0

Un gratin qui fait du bien

Aujourd’hui, on se rend dans la région voisine, et plus particulièrement en Franche-Comté ! Contrée de vins, de fromages, de charcuteries, on y trouve à peu près tout ce qu’on aime consommer durant les périodes automnales et hivernales. Ça tombe bien, ça va justement être le sujet de cet article : comment préparer un délicieux gratin franc-comtois, pour réchauffer les cœurs de vos convives une fois la grisaille arrivée ?

Commençons par les ustensiles ! En fait, vous n’aurez besoin que d’un four, d’un moule, d’un saladier et d’une poêle, c’est tout. La préparation vous prendra environ 20 minutes (sauf si vous êtes très lent, c’est mon cas), et la cuisson 35 minutes.

Idées recette gratin franc comtois

Passons aux fourneaux !

  1. Tout d’abord, prenez votre poêle ! Faites y dorer les lardons et ajoutez les oignons préalablement émincés. Faites cuire à votre convenance et déglacez au vin blanc si vous êtes gourmand (on sait que vous l’êtes). Réservez.
  2. Coupez ensuite la saucisse de Montbéliard et les pommes de terre en tranches fines. Pour ces dernières, vous pouvez utiliser une mandoline, pour l’homogénéité.
  3. Beurrez le moule, pour pas que ça accroche, mais je vous apprend rien. Une fois beurré, disposez-y une première couche de pommes de terre, puis une couche de saucisse. Etalez la cancoillotte sur les saucisses.
  4. Ajoutez une nouvelle fois une couche de pommes de terre, et étalez vos lardons et oignons par-dessus. Rajoutez une dernière couche de saucisse et terminez par une couche de pommes de terre.
  5. Dans un saladier, mélangez le lait, la crème, le sel et la muscade. Une fois le mélange homogène, versez le sur les pommes de terre.
  6. Parsemez de comté. Personnellement je n’en ai pas mis plus que ce qui était marqué sur la recette. Si, je l’ai fait.
  7. Une fois toutes les étapes réalisées, préchauffez le four à 200°C et enfournez 30 minutes une fois la température atteinte. Piquez pour vérifier la cuisson.

C’est prêt ? Super ! Vous voyez, c’était super simple, et c’est super bon. Ça permet de vous trouver une alternative à la tartiflette, à la raclette ou à la fondue, tout en vous permettant d’avoir une excuse pour continuer à manger du fromage. Hé, on est français.

Alternative

Ajoutez quelques morilles franc-comtoises dans la préparation pour donner à ce gratin une allure champêtre.

Le vin parfait pour ce gratin

Pour ce bon petit plat, pensez franc-comtois ! Un vin blanc sec, plutôt jeune, du Jura, tel que l’Arbois Pupillin blanc se mariera à merveille avec ce gratin.

Articles associés

%s