La raclette : sa légende, son origine

Quoi de mieux qu'une bonne soirée raclette entre amis ? Découvrez-en plus sur ce fromage !

Ah, la raclette…

Inventée au moyen-âge, elle nous vient précisément du conté de Valais en Suisse ! La légende veut qu’un berger orienta une demi meule près d’un feu de bois, et racla le fromage ainsi fondu sur ses pommes de terre pour s’en faire un plat. De cette initiative naquit ce plat emblématique de la période hivernale.

Quoi de mieux qu’une raclette pour retrouver de la convivialité et un peu de chaleur à l’arrivée des températures négatives ? Quoi de mieux qu’une raclette après une journée passée à arpenter les pistes de ski ? Décidément, le fromage et l’hiver font la paire.

Chaussez vos après-ski, installez vous devant cet article et devenez un incollable de ce fromage lors de votre prochaine soirée raclette entre amis !

Comment s’est-elle popularisée ?

La raclette s’est popularisée dans les années 1970, avec la création du tout premier appareil à raclette. Hé oui, bien plus pratique que de faire un feu de bois au milieu du salon ! La démocratisation des sports d’hiver ont aussi grandement participé à sa notoriété. C’est également pour cette raison que ce plat a traversé la frontière Suisse, pour laisser place à la raclette savoyarde, son alternative française.

C’est à cette époque qu’est apparue la distinction entre le fromage à raclette, et la raclette AOP. D’ailleurs, à l’origine, c’est un nom masculin, issu du verbe “racler” ! Toutefois, nous continuerons d’utiliser un déterminant féminin dans cet article. On ne veut pas froisser vos beaux yeux !

La fabrication de la raclette

Le lait utilisé pour sa fabrication est issu de vache de race Hérens, nourries au foin et aux pâturages alpins.  L’appellation AOP suit des standards stricts avec des contrôles de qualité très réguliers. Le lait est récupéré une à deux fois par jour durant l’été . Il est ensuite placé dans un chauffe lait, et on y ajoute de la présure ainsi que des ferments lactiques. Il est “tranche-caillé” pour découper la masse obtenue. Une fois que cette dernière a atteint la consistance voulue, elle est versée dans un moule. Dès solidité atteinte, chaque meule reçoit son propre sceau ainsi qu’un passeport attestant de son AOP, mais également un numéro d’identification pour assurer sa traçabilité.

La meule est ensuite plongé dans un bain de saumure. Placée en cave, elle va s’affiner pendant 4 à 5 mois. Cela explique pourquoi la période de dégustation idéale de ce fromage se situe d’octobre à décembre !

Alternatives mondiales

De la Suisse, en passant par la Savoie, ce fromage s’est montré aventurier et se retrouve également au delà des océans ! C’est le cas de la Heidi Farm Raclette que l’on trouve en Australie, ou la Raclette des Appalaches du Québec !

Articles associés

%s